Accueil du site / Organisation / Philosophie générale

La philosophie générale de l’association, décrite en préambule de ses statuts, est de contribuer à la promotion de la dimension interculturelle dans la formation des enseignants européens à travers les domaines cognitif, comportemental, méthodologique, pédagogique et linguistique.

Il s’agit d’apprendre à apprécier nos différences, construire des outils d’appréciation des autres cultures, ouvrir à la dimension interculturelle européenne en tant qu’enseignant...

L’objectif n’est pas de former des enseignants capables de professer dans n’importe quel pays européen, mais de développer une compétence culturellement différenciée avec tout ce que cela implique comme nouvelles relations à l’autre et aux savoirs incontournables si nous voulons amener les futurs enseignants à dépasser une forme « d’ethnocentrisme culturel » véhiculé par la plupart de nos systèmes éducatifs.

Les principes de fonctionnement de l’association n’ont aucun caractère directif. L’Association Coménius ne se substitue pas aux initiatives des différents centres de formation qui adaptent leurs projets à la réalité et aux objectifs qu’ils s’attribuent au départ du projet commun. L’Association Coménius se présente comme un vaste réseau facilitant les contacts entre les instituts de formation des maîtres et la mobilité européenne sous la forme de stages d’étudiants (futurs enseignants pour l’enseignement préscolaire, primaire ou secondaire inférieur) et de leurs formateurs. Son but est essentiellement de faciliter les niveaux de coordination ainsi que l’échange des informations relatives aux différentes réalisations interculturelles. Il contribue aussi progressivement à remettre en question les principes de base de la dimension interculturelle dans le contexte européen, comme organisateur de la formation initiale et continuée de nos enseignants.

Être membre effectif de l’Association Coménius implique le respect d’une philosophie commune et le respect de critères de qualité définis dans les statuts et le règlement d’ordre intérieur.
Par exemple, nous demandons :
- d’accepter la dimension interculturelle comme un des organisateurs de la formation des enseignants ;
- de participer au programme des échanges (semaines internationales et/ou programme Erasmus et/ou programmes de stage ou de recherche, etc.) en respectant les objectifs et les modalités d’organisation communes ;
- d’organiser un programme d’accueil en concertation avec les institutions partenaires ;
- d’organiser au moins un module de formation interculturelle en préparation et en exploitation des échanges ;
- de participer aux séminaires et aux assemblées bi-annuelles de l’association et être à l’initiative régulière d’au moins une action neuve, un projet nouveau au bénéfice des autres institutions membres (publication, séminaire...) ;
- d’approcher de façon concertée certains postes budgétaires conformément aux règles définies par les statuts (par exemple la cotisation annuelle qui couvre les frais de fonctionnement de l’association).